Mario Draghi fait dans la langue de bois

Même si depuis juillet, la liste des risques sur la croissance s’est étoffée (protectionnisme, pays émergents, volatilité des marchés financiers), les chiffres d’activité sont ressortis en dessous des attentes et que les conditions financières se sont tendues, l’impact sur les prévisions macroéconomiques a été minime. La BCE veut continuer de croire que tout va bien et a donc laissé inchangé son calendrier sur la sortie de sa politique quantitative (fin d’année) et sur la gestion de ses taux intérêt (stables jusqu’à l’été 2019) quitte à se retrouver le dos au mur dans quelques mois. Lire la suite…

Preview Inflation US : L’inflation sous-jacente sous surveillance

L’inflation aux Etats-Unis devrait ralentir en août à 2,7 % en glissement annuel après 2,9 % le mois précédent, selon nos estimations. Une prévision en dessous des attentes du consensus à 2,8 % qui s’explique par notre anticipation d’un léger ralentissement de l’inflation sous-jacente à 2,3 % après 2,4 %. S’ils doivent être pris avec prudence, les chiffres plus faibles qu’attendus en août sur les prix à la production (total et sous-jacent) pointent dans cette direction.

Lire la suite…

BCE, les risques basculent à la baisse

En juillet, malgré l’accumulation d’indicateurs avancés en demi-teinte, le discours de la BCE était resté résolument optimiste sur ses perspectives de croissance et d’inflation. Depuis, la détérioration s’est accentuée, pointant vers une révision à la baisse du scénario macroéconomique et légitimant, selon nous, le retour d’un discours plus accommodant.

Lire la suite…

Italie, les PMIs compliquent l’équation budgétaire

Depuis le début de semaine, le gouvernement italien a multiplié les commentaires rassurants sur la préparation du budget 2019, indiquant que celui-ci resterait dans les clous des objectifs européens. Conséquence, les taux 10 ans italiens, qui avaient touché des points hauts depuis quatre ans au-dessus de 3,20 % fin août, ont réussi à se replier sous la barre des 3 % à 2,90 %. Toutefois, le ralentissement économique annoncé par la chute des indices PMIs vient sérieusement compliquer les perspectives sur le budget telles qu’annoncées par le gouvernement.

Lire la suite…

Inflation & Stratégie : Inflation, la décélération commence

En juillet, l’inflation a accéléré partout, pour se situer au-dessus des objectifs de stabilité des prix des banques centrales. En théorie, cela justifierait une normalisation générale des politiques monétaires. Toutefois, conséquence des effets de base sur les prix de l’énergie, la décélération de l’inflation est imminente et, comme pour la Zone Euro, les chiffres du mois d’août devraient en donner un premier aperçu. Reste à savoir à quel rythme ? Pour répondre à cette question, les prochains chiffres d’inflation sous-jacente vont être scrutés. Y-a-t-il ou non maintenant un risque d’accélération de côté ci ? Pour l’instant, les marchés financiers ne le croient pas (Article : Anticipations de marchés, quel risque inflationniste ?) avec dans le cas de la Zone Euro la baisse des actions bancaires qui ajoute un risque de surprise à la baisse par rapport aux attentes de la BCE (Article : Valeurs bancaires, crédit & inflation sous-jacente) ; un scénario qui viendrait questionner son « Exit » stratégie.

Lire la suite…

Postview Inflation Euro & France : Un ralentissement généralisé…sauf en France

Selon l’estimation préliminaire, l’inflation en Zone Euro a ralenti en août à 2,0 % en glissement annuel, en ligne avec nos attentes mais en deçà du consensus qui anticipait une stabilité à 2,1 %. Le ralentissement touche l’ensemble des composantes et se retrouve en Allemagne (1,9 % après 2,1 %), en Italie (1,7 % après 1,9 %) et en Espagne (2,2 % après 2,3 %). La France est une exception, temporaire selon nous, l’inflation s’avérant plus résiliente que nos attentes (stable à 2,6 % sur l’indice harmonisé, 2,3 % sur l’indice national).

Lire la suite…

Preview Inflation Zone Euro & France – La décélération commence

Après avoir atteint en juillet un point haut depuis plus de six ans à 2,1 %, l’inflation en Zone Euro devrait commencer son mouvement de décélération en août. Nous anticipons un chiffre en deçà du consensus des économistes à 2,0 % en glissement annuel. De même pour la France attendue à 2,1 % après 2,3 %.

Cette dynamique résulte essentiellement de l’impact des effets de base sur les prix de l’énergie tandis que l’inflation sous-jacente devrait rester stable à 1,1 % en glissement annuel.

Lire la suite…

Les PMI, un risque à la baisse sur les prévisions de croissance de la BCE

Après 0,4 % au deuxième trimestre, les chiffres préliminaires de PMI pour le mois d’août en Zone Euro ne pointent pas vers une réaccélération du PIB sur le troisième trimestre. Une situation qui alimente un nouveau risque à la baisse pour les nouvelles prévisions de croissance de la BCE qui seront publiées lors de sa prochaine réunion le 13 septembre.

L’indice composite est en effet resté stable à 54,4 (après 54,3 en juillet), soit autour du niveau observé depuis la fin du premier trimestre. Dans le détail, l’indice manufacturier se tasse à 54,6 (après 55,1), touchant des plus bas depuis plus d’un an, tandis que l’indice des services progresse légèrement à 54,4 (après 54,2), restant autour des niveaux observés depuis plusieurs mois.

Réservé aux abonnés