BMG novembre 2017 – Fermeté de l’activité et convergence des tendances de prix

Notre indicateur d’activité poursuit son amélioration en novembre, à +0,3 points, après 0,4, grâce à un rebond généralisé de l’activité industrielle. L’environnement des consommateurs se raffermit en occident et les tendances de l’investissement sont solides. Notre indicateur d’inflation reste en territoire positif, globalement inchangé en novembre, à 1,2, soutenu par une remontée en zone euro et au Japon.

 

L’environnement de marché, particulièrement chahuté en novembre

  • Si l’indice MSCI monde a poursuivi son chemin à la hausse, c’est principalement grâce aux indices américains et au Nikkei. Les marchés européens et émergents dans leur ensemble ont été malmenés, enregistrant, à de rares exceptions près, de forts replis sur le mois.
  • Les marchés obligataires souverains du monde développé ont peu évolué quand ils n’ont pas poursuivi leur ascension, en France et en Italie notamment.
  • Les turbulences du marché chinois n’ont pas eu d’effets de contagion dans le monde émergent.
  • Les marchés de crédit se sont fortement repliés, ceux de la zone euro dorénavant entrainés par le mouvement de repli généralisé.
  • Les marchés des matières premières terminent le mois quasiment inchangés en dépit de fluctuations marquées au cours de la période sous revue.
  • Le reflux du dollar a été l’élément marquant au cours du mois écoulé, le billet vert perdant à nouveau du terrain contre la plupart des devises, exception faite du real brésilien et du rouble, eux-mêmes fragilisés par l’instabilité des cours du pétrole.
  • Piètre performance du marché européen, en repli de 2,8% entre la fin octobre et la fin novembre, période au cours de laquelle aucun des grands secteurs boursiers n’est parvenue à tirer son épingle du jeu ; les cycliques réussissant à peine à faire moins mal que les défensives en dépit des tendances porteuses de la conjoncture.

Télécharger le baromètre

Partager ceci :
Share