Janet yellen, nettement plus offensive, promet une nouvelle hausse des taux de la FED dès mars

Le communiqué du dernier FOMC de janvier avait surpris par son ton particulièrement réservé sur la situation américaine et avait renforcé les anticipations des marchés sur la faible probabilité d’un nouveau mouvement en mars. Janet Yellen vient de prendre le contre-pied de cette communication incompréhensible (voir à ce sujet « La FED tétanisée par D. Trump ? ») à l’occasion de son intervention bi-annuelle devant le congrès.

Son analyse lève peu de doutes, en effet, sur ses intentions, qu’il s’agisse des résultats en termes de croissance et de marché de l’emploi ou d’inflation : ses objectifs sont atteints. Dit autrement, la FED peut donc avancer sur le chemin de la normalisation de sa politique monétaire dès le prochain FOMC.

Une telle posture est assurément plus compréhensible que celle du dernier FOMC ou des minutes de celui du mois de décembre dans le contexte présent de ré-accélération de l’activité et de l’inflation quoi qu’il en soit des incertitudes relatives à la concrétisation des mesures de soutien de la nouvelle administration

Partager ceci :
Share