L’inflation allemande franchit un nouveau cap, à 2,2% en février, la BCE aura du mal à ne pas changer sa communication

L’inflation allemande a poursuivi sa hausse en février pour ressortir à 2,2% après 1,9% en janvier, quand elle était encore en territoire négatif en mars 2016. Les effets de base pétroliers continuent à jouer à plein, expliquant sept dixièmes de la hausse annuelle des prix à la consommation, un mouvement dorénavant relayé par les prix de l’ensemble des biens et par ceux de l’alimentation, en hausse de 4,4% sur un an (au lieu de 1,2 % seulement à fin novembre).

Réservé aux abonnés

Non classé