Mario Draghi cherche la reflation et ne la trouve pas

Moins de risques sur les perspectives de croissance mais une inflation toujours insuffisante pour modifier la politique monétaire, voilà en substance le message de la BCE et de Mario Draghi, son président lors de sa conférence de presse, validé par des révisions à la hausse des perspectives de croissance mais à la baisse de celles d’inflation. En somme, rien de bien surprenant à l’exception de l’insistance de Mario Draghi sur le faible niveau d’inflation, y compris sur les tendances salariales et, plus rare de sa part, la qualité des emplois créés, qualifiés de « faible qualité ».

Réservé aux abonnés

Non classé