Spécial – Images de la France en Europe : le déclassement

À la veille d’échéances électorales dont l’issue pourrait bouleverser l’avenir de la France, de l’Europe et, dans l’hypothèse extrême, du monde, la volonté de comprendre les raisons du mal français a rarement été aussi vive.

C’est dans cette optique que nous proposons ce cahier d’images sur l’économie française, sa place dans l’UE et ses multiples maux, illustrations de ce que l’on ne peut pas encore qualifier de déclin absolu mais certainement de déclassement violent.

À l’exhaustivité, nous avons préféré quelques focus sur des aspects structurels moins souvent abordés, le but ici étant de tenter d’apporter des éléments d’analyse additionnels à ce qui est connu de tout un chacun, au risque de donner l’impression d’incomplet.

Sommaire

  1. La France dans l’UE 28 en 2016
  2. Une sous-performance devenue chronique ces dix dernières années
  3. Sous-emploi, chômage et déclassement au sein de l’UE
  4. Dégradation des conditions de travail et des niveaux de vie
  5. Des atouts démographiques que seule l’Irlande a su concurrencer depuis vingt ans
  6. Un processus de vieillissement beaucoup moins violent que dans les autres pays du continent
  7. Pas encore de déclin mais des retards de plus en plus prononcés
  8. Les exportations de biens ont cessé de progresser depuis 15 ans
  9. La compétitivité en questions
  10. Les exportations de services ont commencé à prendre le relais, l’avenir est de ce côté
  11. Un modèle de croissance français plus proche de l’anglo-saxon que du rhénan
  12. Insupportable décrochage de la consommation privée
  13. Les dépenses de services des consommateurs français tombent sous le niveau moyen de l’UE 28
  14. Le patrimoine des ménages français épargné, dans l’ensemble
  15. Le logement, un enjeu de plus en plus important après cinq, sept, huit (?) ans de crise économique
  16. La charge du logement locatif s’alourdit
  17. La France et ses partenaires européens

Ouvrir le document

Partager ceci :
Share