ZOOM ARRIÈRE – Juin 2017 : Effacement américain, réveil européen

Le mois de juin s’est terminé sur une note bien différente de ses trois premières semaines marquées par un repli généralisé des taux longs entrainés à la baisse par l’affaissement des cours du pétrole, la médiocrité des indicateurs économiques en provenance des États-Unis et les craintes d’un resserrement excessif de la politique monétaire américaine apparues au lendemain du FOMC des 13 et 14 juin. Si la décision de la FED de relever ses taux d’un quart de point n’a pas surpris, son indifférence apparente à la détérioration de la conjoncture américaine et sa détermination à poursuivre son exercice de remontée des taux et à initier la réduction de son bilan avant la fin de l’année, ont inquiété.

Réservé aux abonnés

Non classé