Marchés_américains : arguments haussiers versus inconfort fondamental

C’est chose faite, le 24 août, l’indice S&P500 américain a dépassé son précédent record historique du 26 janvier. Les réactions suscitées par ce nouvel exploit diffèrent assez sensiblement selon les observateurs. Alors que la grande majorité des investisseurs y voit la preuve d’une situation bien meilleure que redouté, supposant implicitement que les marchés ne se trompent jamais, d’autres, généralement plus sensibles aux messages de marchés obligataires, observent ces records comme une illustration de plus de la myopie des marchés boursiers dont ils redoutent les conséquences à terme pour l’équilibre financier. Comme toujours dans ces configurations, les deux points de vue sont difficilement réconciliables, correspondant à deux visions fondamentalement différentes des développements en cours que seules les évolutions futures permettront de départager à plus ou moins longue échéance. En attendant, le contexte en présence fait la part belle aux premiers, amenuisant par là-même leur capacité à entendre les arguments des seconds. Il faudra alors des éléments tangibles pour brouiller leurs convictions, cela pourrait prendre un certain temps.

 
 Vous connecter pour lire la suite…

Partager ceci :
Share