La BCE persiste dans l’exercice de la langue de bois ; ça commence à devenir carrément préoccupant !

À en juger par les réactions des marchés, la BCE aurait surpris par sa prudence et les révisions à la baisse apportées à son scénario à l’occasion de son comité de politique monétaire de cette semaine. Qu’en aurait-il été si les prévisions de croissance et d’inflation avaient été revues dans les proportions que suggèrent les indicateurs les plus récents ! Loin d’être particulièrement prudent, le nouveau scénario de la BCE paraît, au contraire, excessivement optimiste, et, à nos yeux, bien peu crédible. Ce déni persistant depuis maintenant plus de six mois est bougrement préoccupant au moment où les risques en présence appelleraient la plus grande vigilance de la part des responsables de politique monétaire.

 
 Vous connecter pour lire la suite…

Partager ceci :
Share